Trois ensembles de jardins :

Présentation

Trois ensembles de jardins évoquent les trois saisons d'une vie : le printemps, l'été, l'automne.
  • les jardins de l’Arcadie, les premiers créés, font référence à l’antiquité classique : le «jardin de l’Olympe», la «cité de Knossos», la «cité antique», «l’allée des roses anciennes» en souvenir des premières roses connues des grecs et des romains, le «jardin de dionysos», le «jardin des mille et une nuits»... Cette étendue se réfère à la genèse des jardins et à la jeunesse du lieu.
  • les jardins romantiques où le rêve et l’exotisme pénètrent le monde réel. Novalis (1) avec sa «fleur d’un bleu éthéré», symbole de l’amour absolu ou de la quête de l’éternité, introduit le visiteur dans le «jardin de la source bleue». C’est Victor Hugo (2) qui l’introduit dans le «vallon des poètes» et Beaudelaire (3) dans le «jardin des parfums exotiques». Cette partie représente l’âge mûr, celui de la construction de la demeure et celui d’un parc qui atteint sa plénitude.
  • les jardins du crépuscule offrent une composition intemporelle qui incarne le devenir du jardin. Elle est annonciatrice du crépuscule d’une vie. Voici le «jardin du soleil couchant», celui des «rêveries d’un soir d’été», le «reposoir de l’harmonie du soir»,  le «jardin de la lune rousse», le «jardin des nuits étoilées», le «jardin du vieux chêne»...



Plus...